Mythe : Les seuls liquides dont je dois m’occuper sont l’huile et le carburant

2

Tout le monde sait que les véhicules ne fonctionnent pas sans carburant. Les gens
savent aussi, pour la plupart, que l’huile est importante. L’huile pour moteur lubrifie,
nettoie et refroidit des pièces critiques du moteur. Ses additifs peuvent aussi garder
les impuretés en suspension, de façon à les drainer lors des vidanges d’huile. Élément
vital, l’huile pour moteur se compose d’huiles minérales ou synthétiques de différentes
viscosités, ainsi que d’additifs protégeant le moteur.

Vérifiez dans le manuel du propriétaire si vous utilisez le bon grade d’huile pour votre
véhicule.

Les gens négligent, pour la plupart, les autres liquides de leur véhicule :
• liquide de frein
• liquide de refroidissement / antigel
• liquide de servodirection
• liquide de transmission
• liquide lave-glace

Le liquide de frein du véhicule typique peut devenir contaminé en deux ans ou moins.
En effet, ce liquide absorbe l’humidité, qui passe dans le système hydraulique. Dans
des conditions de freinage sévères, par exemple sur des routes montagneuses ou vallonneuses
ou lorsque l’on tire une remorque, l’humidité qui se trouve dans le liquide
surchauffé se vaporise (car le point d’ébullition de l’eau est moins élevé que celui du
liquide de frein), réduisant l’efficacité du freinage. La viscosité du liquide de frein doit
demeurer stable dans toute la fourchette de la température de fonctionnement. S’il est
trop épais ou trop léger, le freinage est affecté. Le Conseil Entretien Auto recommande
de le remplacer tous les deux ans ou tous les 40 000 kilomètres, mais il y a lieu de
vérifier dans son manuel du propriétaire.

Le liquide de refroidissement, aussi appelé antigel, doit être dilué à l’eau selon les
rapports appropriés et ne doit pas être utilisé dans la concentration dans laquelle il est
acheté. En général, un antigel standard de type éthylèneglycol doit être changé tous les
deux ans ou tous les 40 000 kilomètres. Le liquide de servodirection est une huile composée
qui est utilisée dans le système de servodirection. Le liquide sert à lubrifier ainsi
qu’à transmettre la pression requise pour la direction assistée. Il faut vérifier le niveau
de ce liquide à chaque vidange d’huile. Vérifiez dans le manuel du propriétaire quelles
sont les recommandations concernant le type de liquide de servodirection à utiliser. Le
liquide doit être compatible avec les durites et joints. Il est possible de vérifier le niveau
du liquide de servodirection à froid, mais il est généralement recommandé de le faire
lorsque le moteur est chaud. Le réservoir de ce liquide est souvent semi-transparent
dans les voitures d’aujourd’hui et comporte des indications de niveau à l’extérieur. Si
le réservoir ne comporte pas de telles indications, ouvrez le bouchon.

Le liquide de transmission a plusieurs fonctions. Entre autres, il nettoie, refroidit, lubrifie,
transmet une force, transmet de la pression, inhibe l’accumulation de vernis et
protège la transmission. Il existe plusieurs types de liquides de transmission, qu’il
faut utiliser selon les recommandations du manuel du propriétaire. Il faut notamment
savoir si la transmission est manuelle ou automatique.

Souvent, les automobilistes sous-estiment l’importance des essuie-glaces et du liquide
lave-glace jusqu’à ce qu’ils conduisent dans de mauvaises conditions routières
et qu’ils ne voient pas suffisamment bien. Certains véhicules sont dotés d’un système
de nettoyage de la lunette arrière, et même des phares. Il est sage de toujours remplir
le réservoir de liquide lave-glace. Faire fonctionner le système sans liquide pourrait
endommager la pompe de liquide lave-glace. Il faut éviter d’utiliser de l’eau, car elle
nettoie moins bien que le liquide lave-glace.